Obtenir un peu de liberté de votre boss et son micro-management

Travailler sous le regard inquisiteur d’un micro-manager génère une grande frustration, mais les problèmes menant à un tel comportement de la part de votre supérieur sont généralement complexes.

Micro-management

3 raisons principales à ce type de management :

  1. Vous lui avez donné une raison de ne pas ou plus vous faire confiance
  2. Un collaborateur l’a fortement déçu par le passé, et il lui en a coûté
  3. C’est simplement sa façon de faire et ne sait pas faire autrement

Assurons-nous que vous n’êtes pas dans le premier cas, et posez-vous ces questions :

  • Avez-vous raté des deadlines importantes par le passé ?
  • Vous êtes-vous engagé à faire quelque chose qui n’a pas été livré ?
  • Avez-vous effectivement livré quelque chose, mais qui n’était pas ce qui était attendu ?
  • Votre vie personnelle a t-elle généré des perturbations dans votre travail dernièrement ?
  • Avez-vous exprimé votre désaccord avec les missions qui vous ont été confiées ?

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, cela vous donnera quelques pistes pour comprendre pourquoi vous êtes micro-managé. Votre supérieur a la responsabilité de s’assurer que le boulot est fait, et son travail est aussi un reflet du votre.

Si vous pensez que vous devez progresser, agissez le plus rapidement possible et faites savoir à votre supérieur que vous prenez votre travail au sérieux et que vous cherchez des axes d’amélioration.

Mais si après avoir considéré ces quelques questions, que vous n’avez rien à vous reprocher et que vous avez confiance en votre travail, alors il est temps d’avoir une petite discussion avec votre manager. Voici comment.

Faites une liste d’exemples précis : Faites une liste d’exemples précis où vous auriez pu être plus productif si vous n’aviez pas eu constamment quelqu’un sur le dos. Faites savoir à votre manager que votre but est d’améliorer votre productivité et de gagner du temps autant pour lui que pour vous. Décrivez le problème sous l’angle d’une problématique d’amélioration de processus d’équipe.

Demandez ce que vous pouvez faire : Posez le problème de façon différente et demandez ce que vous pouvez faire pour développer vos compétences professionnelles. Permettez à vos chefs de faire des suggestions. Le développement de compétences bénéficiera à tous : vous, votre manager et l’entreprise.

Tenez au courant et construisez la confiance : Engagez-vous à tenir votre manager informé au niveau qu’il le souhaite tout au long du processus, afin qu’il puisse rester au courant des avancées sans avoir constamment besoin de venir vérifier. Dites lui que vous souhaitez démontrer qu’il peut vous faire confiance sur votre capacité livrer le travail de façon autonome.

Adaptez votre approche à son style : Tâchez de comprendre ce qui motive votre chef et ce qui l’inquiète, et tentez de répondre à ses attentes.

Apprenez à connaître les modes de travail et les rendus préférés de votre chef, et tâchez d’y coller le plus possible. En s’adaptant à ce qu’il aime, même si ce n’est pas votre façon de travailler, vous développerez la confiance qu’il vous porte et réduirez son micro-management.

Commencez par de petites tâches : Si votre boss est résistant au changement, demandez à faire des tests sur des petites tâches que vous ferez en totale autonomie. S’il accepte, assurez-vous de procéder de la façon suivante :

  • Envoyez un mail de confirmation reprenant ce que vous comprenez de ce qu’on attend de vous sur cette mission, et demandez lui de répondre en confirmant ou en rectifiant si besoin.
  • Créez et partagez votre liste de tâches pour le projet en cours, en mentionnant les actions et les responsabilités.
  • Faites tout ce que vous pouvez pour gagner la confiance de votre micro-manager en cours de route. Mails d’information, feedbacks sur les moments clés, et maintenez-les à jour à tout moment.

Ces étapes sont les petits pas qui vont mèneront sur la très longue route vers la confiance et l’autonomie.

Une fois votre objectif atteint et que vous vous êtes débarrassé du micro-management, assurez-vous de le remercier et de lui communiquer votre reconnaissance. Proposez de partager tout outil ou processus que vous avez pu développer avec d’autres permettant d’améliorer les processus dans l’entreprise.

Si d’un autre côté, vos efforts restent vains, que vous avez échangé en toute franchise avec votre boss, vous êtes alors face à un comportement têtu dont il sera difficile de s’extirper.

Dans ce cas, changer de poste, de service ou de job est peut-être la solution.

Micro-management quote

Article publié sur Inc.com

Commentez avec votre compte Facebook

1 commentaire sur « Obtenir un peu de liberté de votre boss et son micro-management »

D'accord, pas d'accord ? Partagez vos avis et expérience à ce sujet !

%d blogueurs aiment cette page :