Soyez à l’aise face à ce qui vous met mal à l’aise… et faites des erreurs !

Un homme lors d’une promenade champêtre trouva un cocon. En l’observant attentivement il vît une petite ouverture. Il pu voir, émerveillé, le papillon se débattre pour s’extraire du cocon. Il semblait coincé.

La force du papillon

L’homme sortit de sa poche un petit couteau et élargit délicatement l’ouverture du cocon par une légère entaille. Le papillon pu alors sortir avec facilité, mais son corps était encore enflé et ses ailes froissées et flétries. Il était malheureusement incapable de voler.

Dans son élan de générosité, l’homme n’avait pas réalisé que le combat du papillon pour sortir du cocon faisait partie intégrante du processus de Dame Nature pour obliger les fluides du corps du papillon à atteindre ses ailes.

Nous espérons parfois que nos affaires soient plus aisées, que nos vies  soient plus faciles. Les combats et les efforts que nous devons produire nous laissent parfois un sentiment d’échec, et nous ne voyons pas forcément les progrès qu’ils amènent.

Les temps les plus difficiles sont ceux qui construisent nos ailes et qui nous aident à prendre notre envol.

Si vous êtes frustré et ennuyé par les combats que vous devez mener, rappelez-vous qu’il n’y a aucune limite à votre ciel si vous volez grâce à la puissance de vos propres ailes.

Chaque situation inconfortable nous pousse à atteindre un niveau supérieur. C’est sans aucun doute bien plus facile de vivre dans le confort, mais le signal que quelque chose d’incroyable va arriver tintera toujours dans les moments où nous sortons de notre zone de confort.

Chaque erreur nous enseigne et nous aide. Les erreurs ne sont pas inévitables mais sont nécessaires, c’est notre manière de les considérer qui doit changer. Une erreur est la voie royale pour acquérir savoir et expérience. Quand vous faites une erreur dites vous « Je n’avais pas assez d’infos et maintenant je suis en train d’en collecter plus »

Chaque échec nous donne une opportunité de tenter à nouveau. Nous ne pouvons réellement réussir que lorsque nous avons d’abord échoué, et échoué à plusieurs reprises. Rester au chaud d’un succès certain est l’une des choses les plus dangereuses qui soient.

Chaque erreur d’appréciation nous montre comment calculer avec plus de précision. Nous tentons souvent de cacher nos erreurs de calculs parce que nous nous sentons trahis par notre faculté de jugement. Nous nous disons « J’aurais dû mieux connaître les choses ! » Mais il se peut peut-être que nous soyons exactement en train d’apprendre ce que nous avons besoin de savoir au travers de cette erreur. Parfois nous attendons trop et trop vite de nous-même.

Avant de pouvoir atteindre le succès auquel nous prétendons, celui qui est fait de sens et pas seulement de richesses, nous devons lutter, faire des erreurs de calcul, d’incompréhension, de jugement et beaucoup d’autres erreurs de toutes sortes. Tout ça est nécessaire, tout ça est normal, tout ça est acceptable.

Nous devons tous lutter et nous débattre parce qu’il y a bien plus en nous que ce que nous pouvons l’imaginer. Quand la vie et les affaires deviennent trop lourdes et trop pesantes, nous devons nous préparer à accepter ces luttes qui nous permettront d’atteindre la réussite, et le sens de cette réussite. La réelle richesse de cette réussite réside par les luttes que nous aurons dû mener pour l’atteindre.

Leader de Valeur : La façon dont nous gérons nos émotions, dont nous restons responsables et concentrés en plein combat déterminera les ailes que nous gagnerons de cette lutte.

Article publié sur Inc.com

Examen de vie

Commentez avec votre compte Facebook

D'accord, pas d'accord ? Partagez vos avis et expérience à ce sujet !

%d blogueurs aiment cette page :