La très fine ligne de démarcation entre leadership et amitié

Selon la vieille école du leadership, nous ne pouvons être leader ou boss et amis sans que ça nous mène au favoritisme.

La nouvelle école du leadership nous dit qu’il est possible d’être amis sans compromettre les relations ni miner les alliances en place.

Amitié et leadership

La très fine ligne de démarcation entre leadership et amitié

Le leadership est affaire de relations, des connections que nous établissons, des amitiés que nous créons. Alors comment amitié et leadership peuvent coexister ?

En réalité, ces 2 types de relations ont bien plus en commun que vous ne l’imaginez. En voici quelques traits communs :

Altruisme. Tout comme l’amitié, un véritable leadership demande une absence d’égoïsme et un intérêt pour le bien-être de l’autre. Cela peut éventuellement signifier placer l’intérêt de vos collaborateurs au dessus du vôtre, aller vers l’autre ou agir dans l’intérêt de l’autre principalement. Cela revient à faire ressortir le meilleur de ceux que vous dirigez, comme de ceux dont vous partagez l’amitié.

Loyauté. L’amitié comme le leadership engagent le dévouement. Nous devons refléter une fidélité et une confiance qui communiquent notre fiabilité inébranlable. Être loyal c’est être aussi responsable et engagé envers nos résolutions.

Honnêteté. Comme en amitié, un véritable leadership repose sur l’intégrité, l’encouragement des autres à s’exprimer et à révéler leurs propres vérités. Cela signifie qu’un leader se doit d’être honnête et franc (toujours avec respect) dans leur communication et dans les feed-backs qu’ils renvoient. Communiquer avec honnêteté, c’est brandir un miroir à l’autre pour refléter le meilleur de l’amitié et du leadership.

Confiance. Comme en amitié, un véritable leadership signifie avoir confiance l’un dans l’autre, la croyance que si quelque chose venait à mal tourner tu serais là pour moi, et moi pour toi. La certitude que si tu te trompes ou échoues, tu ne seras pas laissé sur le bas-côté. La confiance en amitié comme en leadership nous offre une personne sur qui nous appuyer.

Réciprocité. Comme en amitié, un véritable leadership c’est donner et recevoir. Cela reflète les habitudes de partage et d’échange, savoir comment offrir et comment recevoir avec générosité. Avoir un état d’esprit d’abondance.

Compassion. Amitié et leadership nous rendent sensibles aux souffrances des autres. C’est une attitude qui nous pousse à être disponible quand se fait sentir le besoin d’être une oreille attentive, à être ouvert quand se fait sentir le besoin d’être compréhensif. Avec sympathie, douceur et gentillesse. Un grand leadership demande le respect et une grande amitié demande de la tendresse, ces deux caractéristiques nous permettent d’ouvrir notre cœur aux autres.

Ce sont les philosophes qui l’expriment certainement le mieux.

Emerson a dit « L’amitié est la vérité absolue de vérité et de tendresse ».

Aristote a dit « L’amitié c’est chacun tenir un miroir vers l’autre ».

Selon Thoreau « L’amitié est le grand défi pour lequel on joue le jeu de la vie ».

Et C.S. Lewis a estimé que « L’amitié est l’une des choses qui donne du sens à la survie ».

Alors, en marchant sur la très fine ligne de démarcation entre leadership et amitié, rappelez-vous l’importance et l’interconnexion qui existe entre les deux.

Leader de Valeurs : En tant que leaders, cultivons des relations dans lesquelles nous nous mettons à la hauteur de leurs efforts, respectons leurs luttes, soutenons leurs ambitions, protégeons leurs cœurs, valorisons leur loyauté et élevons leurs esprits. C’est en faisant cela que la fine ligne qui délimite amitié et leadership disparaît.

 

Source Lolly Daskal « The Fine Line Between Friendship and Leadership »

 

Commentez avec votre compte Facebook

D'accord, pas d'accord ? Partagez vos avis et expérience à ce sujet !

%d blogueurs aiment cette page :